top of page

L’enfant intérieur : une part émotionnelle de nous-même

Dernière mise à jour : 28 juil. 2023

... encore vivante à considérer pour que l’adulte puisse exprimer sa vraie nature.

Nous hébergeons en nous l’enfant, le bébé et même le foetus que nous avons été. « L’enfant intérieur » représente toutes ses parts de nous qui constitue notre élan de vie. Quand l’enfant intérieur souffre, l’élan de vie est bloqué, des croyances limitantes se créent sur soi et les autres.

Puis nous grandissons… pour autant l’enfant blessé n’est pas « guéri », n’a pas oublié. Nous avons tendance à le mettre de côté pour avancer car c’est le passé. Seulement l’enfant que nous sommes continue d’exister, il fait parti de notre mémoire. Il est « nos émotions » et il exerce un pouvoir sur nous en influant sur nos relations amoureuses, amicales, nos démarches professionnelles, nos excès, addictions, …

Devenir le parent positif de notre part d’enfant pour l’aider à guérir ses liens de souffrances, ses besoins non exprimés ou non satisfaits permet à l’adulte que nous sommes de retrouver sa capacité naturelle à se faire confiance, à s’aimer, à vivre plus « heureux ».



9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page