top of page

Le jeu psychologique ou le triangle de Karpman

Dernière mise à jour : 28 juil. 2023

Stephen Karpman, médecin psychiatre, grande figure de l'Analyse Transactionnelle et de la psychologie contemporaine explique que la plupart du temps nous nous installons inconsciemment dans un jeu de rôle victime—persécuteur- sauveur .

Le persécuteur fait souffrir l’autre en l’accusant en employant le « tu » (qui tue) et s’impose en autorité comme celui qui dit comment faire et agir.

La victime c’est la personne qui se sent impuissante en incapacité de prendre ses responsabilités. Davantage tournée vers elle-même, elle compte sur les autres pour régler ses problèmes à sa place.

Le sauveur vole au secours de l’autre, parfois même à son détriment. Tourné vers les autres, c’est une forme de contrôle sur l’autre qu’il considère « faible » et de son devoir de l’aider. Ainsi il enlève tout pouvoir d’action à la personne, si celle-ci se place en victime.


Ce scénario pratiqué inconsciemment démarre dès que l’un des protagonistes d’une situation prend un des rôles. Nous aurons alors de grandes chances d’endosser aussi un des autres rôles, car nos automatismes en matière de communication sont bien ancrés dans ce triangle vicieux qui vous éloigne de votre sérénité.


Comment en sortir de ce piège psychologique ?

En prenant conscience de nos pensées par l’observation et du rôle de votre interlocuteur lorsqu’il vous parle.

En changeant notre mode de communication … c’est pas facile mais avec de la pratique on y arrive !

cf article " les TU qui tuent" et aux modes de communication non violente.

11 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page